Tempérer du chocolat

Pourquoi et comment tempérer du chocolat

Le chocolat est une matière capricieuse et exigeante. Pour bien le réussir, tout est affaire de température. Aussi, afin d’obtenir un résultat brillant et croquant, il est nécessaire de « tempérer » le chocolat.

Qu’est-ce que le tempérage ?

Le tempérage consiste à respecter trois courbes de température distinctes afin de bien lier les molécules de cacao entre-elles. Cette étape est cruciale pour éviter que les molécules de beurre de cacao ne se baladent pouvant créer des traces blanches, une mauvaise texture (un chocolat mou) et une couleur terne du produit fini. Il est important de ne jamais sortir de la courbe pour obtenir un chocolat bien brillant et croquant.

Voici les courbes de température à respecter :

  • Pour le chocolat noir : 50° C- 28°C -32°C
  • Pour le chocolat au lait  : 45/50°C – 27°C – 30°C
  • Pour le chocolat blanc : 40/45°C – 26°C – 29°C
Comment fondre le chocolat et le monter en température ?

Pour fondre le chocolat, on utilise la technique du bain-marie (jamais de flamme directe). Pour cette étape, il faudra donc vous munir d’un bain-marie et d’un thermomètre.

Quelle méthode pour redescendre le chocolat en température (passer de la courbe 1 à 2) ?

Il existe plusieurs techniques pour redescendre le chocolat en température. Nous parlerons ici de celle qui nous paraît la plus facile à réaliser à la maison. Il s’agit de la technique de l’ensemencement.

Cela consiste à réserver 1/3 de la quantité de chocolat total pour l’ajouter au chocolat fondu.

Ainsi, si je souhaite obtenir 900g de chocolat tempéré, je vais fondre 600g de chocolat et réserver 300g pour l’ensemencement.

Le chocolat réservé pour l’ensemencement doit être coupé en petit morceaux. Il sera ajouté d’un seul coup dans le chocolat fondu hors du feu. Pendant toute cette phase de tempérage, le chocolat doit être remué doucement à l’aide d’une spatule.

Comment remonter le chocolat à la température de travail ?

Pour remonter le chocolat à la température de travail, il suffira de remettre le chocolat à chauffer au bain-marie un court instant pour atteindre la température souhaitée. Attention maintenant à bien le maintenir à cette température de travail pendant tout le temps où vous souhaitez l’utiliser, autrement, vous pouvez reprendre le tout depuis le début, soit à l’étape 1.

Si tout s’est bien passé, le chocolat est prêt à être utilisé pour réaliser toutes sortes de délicieuses et appétissantes préparations.

4 réponses

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] Tempérer le chocolat noir. Remplir un bol de poudre de cacao. Tremper les boules de ganache dans le chocolat noir avant de les jeter dans le bol de cacao en poudre. Rouler dans le cacao. Mettre au frais 10 minutes puis conserver à température ambiante. Laisser reposer 24h avant de déguster. […]

  2. […] Tempérer le chocolat noir. Tremper les cookies à moitié puis réfrigérer pendant 10 minutes. Puis conserver à température ambiante avant de déguster. […]

  3. […] Couper la rhubarbe en petits morceaux. Dans une casserole, porter l’eau et le miel à ébullition. Ajouter la rhubarbe et laisser cuire à feu moyen pendant 8 minutes. Hors du feu, ajouter les fraises. Mixer. Laisser refroidir avant d’ajouter le basilic haché finement. Remplir les moules d’esquimaux avec le sorbet. Placer au congélateur pendant au moins 2 heures. Au moment de déguster, sortir les esquimaux de leur moule. Tremper dans un bol de chocolat noir tempéré. […]

  4. […] Tempérer du chocolat. Tremper les madeleines à mi-hauteur et mettre au frais quelques minutes avant de les sortir du réfrigérateur. Conserver à température ambiante. […]

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *