epilog

Défi chocolat dans les Maritimes : jours 28 à 30

Les coulisses du défi chocolat dans les provinces maritimes

Relire le résumé des jours 22 à 27

Jours 28 à 30 : épilogue

Après 30 trépidantes journées à parcourir les provinces Maritimes de long en large, à nous inviter de cuisine en cuisine et à concocter des recettes chocolatées sans répis, nous arrivons enfin au terme de notre défi chocolat. Ce voyage fût incroyable à tous les niveaux. Nous avons rencontré des personnes extraordinaires ayant fait des choix de vie différents et n’ayant pas eu peur d’amorcer du changement si besoin. Les trois dernières rencontres en Nouvelle Ecosse ont été très marquantes en ce sens ; une grande source d’inspiration.

Jour 28

Au Flying Apron, nous avons fait la connaissance de deux personnes courageuses et enthousiastes – ainsi que de leurs deux grandes filles – qui ont fait fi des barrières pour ouvrir leur établissement. Ils n’ont évidemment pas tout fait d’un seul coup mais petit à petit, année après année. Chris et Mélissa se sont rencontrés en Colombie Britannique. Lui est allemand d’origine, elle américaine.Ils ont d’abord tous deux travaillé dans des restaurants avant de migrer dans les provinces Maritimes afin d’y lancer une affaire de traiteur avec une idée derrière la tête. Ils ont démarré leur activité progressivement sur les marchés. Il leur a fallu près de trois ans pour construire les fondations de leur projet et finalement trouver l’endroit de leur rêve. D’ailleurs, cet endroit nous a fait rêver aussi. Il était chaleureux, rempli d’une bonne énergie et surtout il cachait une grande cuisine professionnelle toute équipée ! C’était le bonheur pour confectionner nos petits chocolats et gâteaux au choco que nous avons eu la chance de pouvoir faire goûter à dix aventuriers du goût venus assister à un atelier sur le chocolat bien sûr. Partager un tel bon moment avec des amateurs passionnés, c’était la cerise sur le gâteau.

Jour 29

Oh, il n’y a pas de mot pour remercier les personnes de l’association Just Us Centre for Small Farms. A notre arrivée, Karen était de sortie avec sa maman Carol. Mais elle nous avait donné toutes les indications pour rentrer en leur absence. Alors nous sommes entrés. Là, elle nous avait aussi laissé une note nous invitant à faire comme à la maison. Elle avait cuisiné un délicieux méli-mélo de légumes du jardin, nous invitant à le goûter accompagné d’un verre de vin local posé sur la table. Alors nous avons bu et mangé. Enfin, un peu plus tard, elle nous indiqua qu’une glace maison était prête à être déguster dans le congélateur. Alors nous avons été gourmands. Vous l’avez compris, Karen est une personne formidable qui nous a royalement gâtés et nous avons beaucoup aimé ça. A ce moment du challenge, loin de nos proches, c’était fabuleux de trouver comme une deuxième famille.

Jour 30

– Arrives-tu à imaginer que c’est notre dernière rencontre et notre dernière recette ?
– Oui, c’est fou. L’expérience a été tellement riche et intense. En même temps, je suis contente que ce soit aussi la fin.

C’est vrai, nous étions heureux et fatigués et l’idée d’arriver au bout de l’aventure nous plaisait. Nous étions pour autant très impatients de rejoindre la ferme Broadfork Farm pour cette dernière étape de notre défi chocolat. Et pour cause, Shannon et Bryan, deux jeunes agriculteurs passionnés installés du côté de Amherst en Nouvelle Ecosse, sont deux hôtes que l’on pourrait qualifier de VIP (Very Inspiring People). Ils ont mûrement réfléchi à leurs valeurs et à leurs priorités avant de démarrer leur projet. Nous avons trouvé ça très malin. Ok, à dire comme ça, ça paraît rigolo, mais dans notre cas, cela nous a fait réaliser que l’on courait parfois après des objectifs qui n’étaient pas essentiels. Des objectifs qui ne participent pas forcément à nous rendre plus heureux. Nous nous sommes promis d’y réfléchir vraiment à l’avenir tout en ayant conscience que nous sommes pleins de paradoxes… Les français et les paradoxes…

Ok les gars, ça y est vous l’avez fait. Vous êtes allés au bout de votre défi chocolat et il semble que ça vous a plu. Alors, c’est quoi maintenant la suite ? Mais c’est une excellente question ça ! Vous avait-on déjà dit que nous avions décidé d’opérer quelques changements dans nos vies ? Voici donc le moment où ça arrive vraiment. Nous savons que le futur se dessinera entre la France et la Canada. Mais pour faire quoi (bon jusque là du chocolat, ça paraît raisonnable) et comment (c’est ça le vrai dilemme) ? Devrions-nous chercher un emploi ou le créer ? Un choix s’offre à nous et c’est un peu effrayant. Humm… Une affaire à suivre. Peut-être…

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *