Un Noël CAP ou pas CAP

guimauve-hibiscus et chocolat
Boîte n°2 : guimauve à l’hibiscus

Tout comme la veille, André est pile à l’heure au rendez-vous de 8h. Zack, qui guettait son arrivée depuis déjà 15 minutes, court à sa rencontre. Alors qu’André lui remet ses produits, Zack tente tant bien que mal de le questionner sur les impressions de Mr Hellerman qui a dégusté son premier chocolat hier. Mais soit ce dernier ne lui a rien dit, soit André sait garder les secrets. En tous cas, il reste impassible et ne laisse transparaître aucun indice.

Zack rentre donc avec son sac dans les mains, l’air un peu dubitatif. Tout de même, ce n’est pas très bon joueur de ne faire aucun retour sur la première dégustation. Les jours vont-ils passer ainsi sans que Mr Hellerman ne s’exprime ? Va-t-il attendre la fin pour lui indiquer si oui ou non le défi est relevé ? Perplexe, Zack ouvre le sac pour y récupérer les ingrédients du jour. C’est alors qu’il tombe sur une note qu’il lit aussi tôt :

« Vous avez su me surprendre avec votre première boîte. Le sarrasin, c’était une bonne idée dans votre biscuit shortbread. Le mariage avec le chocolat croquant et le caramel fondant était excellent. Continuez de m’étonner comme vous l’avez fait pendant les 24 prochains jours et je tiendrais ma parole. »

Ouf, Mr Hellerman a apprécié la première recette. Remotivé par ces mots d’encouragements, Zack se lance avec entrain dans la confection de la deuxième recette. Pour celle-ci, Zack a choisi d’utiliser un élixir de Phytobrenne, le Jardin des Magies ; un sirop délicat à base d’hibiscus, de mauve, de géranium et de rosat. Avec ça, il est certain de séduire le palais de Mr Hellerman.

Quand André revient à 14h, Zack lui remet sa boîte n°2 assez sûr de lui. Et comme Zack l’avait prédit, Mr Hellerman est effectivement immédiatement envoûté lorsqu’il en découvre le contenu. Certainement l’effet de l’élixir. Lorsqu’il mord dans la guimauve, son regard se perd dans le lointain à travers la fenêtre. Il est totalement pris dans ses pensées. Quelques minutes plus tard, il reprend ses esprits et attrape aussitôt son stylo pour écrire un mot qui lui vient instinctivement.