Un Noël CAP ou pas CAP

Mendiant chocolat foie-gras
Boîte n°18 : mendiant chocolat foie-gras

« Salut ! » Zack rumine ce mot toute la matinée. « Salut ! » Quelle façon idiote de dire au revoir se dit-il. La soirée était parfaite pour tenter un rapprochement avec Emelyne après l’avoir raccompagnée chez elle et lui n’a trouvé le moyen que de lui dire « Salut ! ». Enfin, la bonne nouvelle, c’est qu’Emelyne a dit « ok » pour se revoir pendant les vacances. Il n’a donc plus qu’à attraper son téléphone pour lui proposer une sortie dans la semaine.

Tout en se laissant aller à la rêverie, Zack commence sa mise en place pour la recette du jour. Aujourd’hui, il veut déconcerter Mr Hellerman avec un chocolat salé. Son idée est de détourner une friandise traditionnelle de Noël : le mendiant. Sur un palet de chocolat, il dispose, comme sur un mendiant traditionnel, quatre ingrédients symbolisant les quatre ordres de moines mendiants. Tout d’abord, il mise sur le foie-gras de la ferme auberge du Cantou comme ingrédient phare de sa recette. Puis il l’entoure d’une amande effilée, d’un carré de gelée d’abricot et de quelques cristaux de fleur de sel.

A 14h, André arrive comme il l’avait convenu avec Zack la veille. Zack lui remet la boîte du jour contre les ingrédients du lendemain. André repart aussitôt. Dans la cuisine, Zack déballe alors les affaires et trouve la note suivante :

« Lunatique et pourtant d’un étonnant équilibre ! Vous avez savamment mis en opposition deux facettes dans votre biscuit qui, une fois réunies, forment une belle harmonie. J’ai également aimé la poésie de cette recette révélant avec esprit la face cachée de la lune. » 

Assurément, Mr Hellerman a apprécié la recette. Il est même de plus en plus enclin à s’embarquer dans l’histoire de Zack avec ses créations gourmandes. D’ailleurs, quand il découvre le mendiant contenu dans la boîte du jour, il se laisse volontiers duper par la petite ruse qu’a mis au point Zack. Il observe attentivement le palais de chocolat délicat avant de le croquer, puis de le laisser fondre dans sa bouche afin de bien sentir toutes les saveurs du mendiant.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *