Un Noël CAP ou pas CAP

père noël en chocolat à noix de coco et vanille givrée
Boîte n°25 : père-noël en chocolat à la noix de coco et vanille givrée

Quand Zack se lève, ses parents sont encore couchés. Le décalage horaire est une aubaine se dit Zack qui en profite pour réaliser sa dernière recette ni vu ni connu avant qu’ils se réveillent. Il s’empresse d’enfiler son tablier et de lancer ses préparations. Pour la 25ème boîte de son défi, il mise sur l’arôme délicieux de la vanille givrée pour agrémenter son chocolat. Le nec plus ultra de la perfection selon les dires des plus fins gastronomes. Pour sa recette, Zack utilise un chocolat des plus raffinés du Viêtnam, et l’une des meilleures vanilles du monde ; celle de la famille Leichnig de la Réunion. En ce jour de Noël, Zack ne manque pas d’inspiration. Il confectionne ses chocolats en forme de pères-noël pas comme les autres qu’ils habillent d’accessoires rouge et blanc réalisés en pâte d’amandes.

A 12h, alors que les parents de Zack sont encore au lit, André arrive. Comme s’il savait tout de la situation, André vient se présenter à la porte en toute discrétion. Zack lui remet l’ultime boîte n°25. Il lui tend également une grande boîte surmontée d’un gros nœud en bolduc rouge brillant. André est surpris. « Celle-ci est pour toi » lui dit Zack. André le remercie avec un large sourire jusqu’aux oreilles. Avant de repartir, André remet à Zack une enveloppe, l’avant-dernière, que Zack ouvre aussitôt rentré à la maison :

« Cher Zack, encore une fois, vous m’avez ébahi avec votre recette de chocolat au Cognac. La coque, d’une rare finesse, apportait juste ce qu’il faut de croquant avant de laisser l’onctueuse ganache s’exprimer, libérant d’un coup tous ses arômes et créant une explosion de saveurs en bouche. L’équilibre était absolu. Vous mettez la barre haute pour la dernière recette.

PS : J’espère que vous avez pu profiter d’un excellent réveillon en famille. Et en attendant de découvrir votre toute dernière recette, je vous souhaite un très joyeux Noël. »

En relisant la note de Mr Hellerman et en se rappelant celle de la veille, Zack commence à soupçonner quelque chose. Quand ses parents se réveillent, Zack leur demande : « Au fait, vous ne m’avez pas dit. Comment s’est donc arrangée votre histoire de vol finalement ? » Sa mère lui raconte alors l’improbable rencontre avec un riche homme d’affaire japonais à l’aéroport qui rentrait lui-même de Paris. Ce dernier, grand amoureux du chocolat, fut terriblement peiné de savoir des parents loin de leur fils apprenti chocolatier. Il les a miraculeusement aidés à trouver une place dans un avion faisant jouer de ses relations pour qu’ils puissent rentrer à temps à Paris. D’ailleurs, sa mère se rappelle un détail éloquent : ce monsieur avait un grand sac de la chocolaterie Hellerman. Tiens, tiens…

Lorsque vient 16h, Zack part rejoindre ses amis afin de fêter leur traditionnel goûter de Noël. Ils réunissent leurs petits cadeaux et mettent chacun leur nom dans un chapeau pour tirer au sort qui recevra quoi. Quand vient le tour d’Emelyne de recevoir son cadeau, Zack s’approche d’elle pour lui remettre. En lui offrant le présent, il lui glisse un « Joyeux Noël » et devant tout le monde, il l’embrasse. Emelyne est toute rouge quand il s’écarte. Elle lui répond « A toi aussi » et l’embrasse à nouveau en retour.  Les copains gloussent et applaudissent. C’est la magie de Noël.

Le lendemain, Zack est sur un petit nuage quand quelqu’un sonne à la porte. « C’est pour toi » s’écrie sa mère. Zack descend. C’est André qui est là pour lui remettre la dernière enveloppe. Zack la lit :

« Félicitations mon cher Zack. Vous avez relevé ce défi avec brio. Vous m’avez fait un beau cadeau avec votre dernière recette de père-noël en chocolat à la coco et à la vanille givrée. Je n’ai pas d’autre commentaire que de vous dire que je me suis régalé.

Vous pourrez évidemment compter sur mon appui pour votre mention au CAP, même si des dires de vos professeurs, vous n’aurez pas vraiment besoin de moi sur ce point. Par ailleurs, j’ai une offre à vous faire. Je voudrais vous proposer une place de chocolatier à ma fabrique dès janvier. Vous pourrez bien sûr poursuivre vos études autant que vous le voulez et je vous soutiendrais dans vos démarches. »

Zack attrape alors rapidement un stylo et écrit un mot sur un bout de papier qu’il court remettre à André qui n’est pas encore parti.

Quant Mr Hellerman reçoit le mot de Zack, il esquisse alors un sourire en découvrant le contenu :

« Joyeux Noël à vous Mr Hellerman. Rendez-vous l’année prochaine ! »

vanille givrée
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *