Semaine 19 : culture food

Culture food, Café croissant

En cette fin de 19e semaine, je réalise que cela fait un mois que nous sommes arrivés au Canada. Poids stable, passage en vitesse de croisière, je commence à trouver mes marques. C’est une sacré aventure que de déménager loin, qui plus est enceinte. Cela dit, pour le moment, tout se passe bien. Et même côté bouffe, c’est pas pire comme diraient les Canadiens. C’est même plutôt sur la bonne voie.

Déménager à l’étranger quand on est enceinte

Planifier un déménagement à l’étranger quand on est enceinte, cela fait se poser plein de questions. Cela veut dire découvrir une nouvelle culture et s’adapter à une autre mode de suivi de la grossesse qui peut présenter quelques divergences. Cependant, d’après ce que j’ai pu observer jusque là, s’il y a bien un sujet sur lequel tout le monde est unanime, c’est l’importance d’une alimentation saine et équilibrée pendant la grossesse.

En substance, les recommandations en termes d’alimentation et de prise de poids sont assez similaires en France comme au Canada. Mais qui dit nouveau pays dit nouvelle culture food. Et alors que la grossesse vient déjà un peu bousculer les habitudes alimentaires, entre ce que l’on peut manger ou pas sans risque pendant 9 mois, le fait d’arriver dans un pays où les régulations et les labels sont différents peuvent amener un peu plus de confusion encore.

Ceci étant dit, jusqu’ici, RAS. Aussi, je dois dire que je cuisine à peu près tout ce que je mange. Donc finalement, je n’ai pas eu à beaucoup modifier mes habitudes. Je suis donc la même ligne de conduite ici que celle que je suivais en France, c’est à dire:

  • Pas de poisson, de viande ou d’œuf cru
  • Pas de viande transformée (bye bye saucisson, jambon cru et rillettes…)
  • Pas plus d’une à deux portions de poisson par semaine, en privilégiant les poissons à plus faible teneur en mercure
  • Fromage pasteurisé uniquement
  • Des fruits et des légumes frais tous les jours avec quelques précautions : préférant les produits bio (surtout consommés avec la peau) et rinçant bien avec du vinaigre les produits consommés crus.
  • Peu de caféine
  • Préférence pour les aliments complets pour les pâtes, le pain ou le riz
  • Mollo sur les sucres rapides (parfois c’est dur, hein!)
  • Pas d’alcool
  • Pas de kombucha car je ne suis pas sûre que cela soit 100% sans risque

Bref, être en France ou au Canada pour suivre un tel régime ne change pas foncièrement la donne. J’ai très certainement moins de choix en ce qui concerne les fromages pasteurisés (Ah! comme je regrette mon Petit Basque…). Mais pour le reste, ce n’est pas plus difficile ici qu’à Paris de bien s’alimenter.

La culture food au Canada

Evidemment, en tant que française, fraîchement débarquée au Canada, on me pose souvent la question à savoir comment c’est la bouffe ici versus en France. Et c’est vrai que s’il y a bien une chose dont je suis fière dans la culture française, c’est la gastronomie. A ce niveau, la France a vraiment un héritage exceptionnel. La preuve, je crois bien que c’est un des seuls pays au monde à avoir autant de formations dans diverses branches de la cuisine, de la pâtisserie et même de la chocolaterie.

Ceci étant dit, cela ne signifie pas pour autant qu’il est plus difficile de trouver de bons produits bruts au Canada. Il y a ici une communauté forte et grandissante de personnes qui s’intéressent à ce qu’elles mangent et des producteurs qui se penchent sur la question de comment ils produisent. En somme, on peut trouver des produits locaux de bonne qualité et la tendance à ce sujet est plutôt positive.

Par contre, pas de doute, il y a de la place pour de nouveaux producteurs, artisans ou chefs qui souhaiteraient élargir l’offre de produits spécialisés et de plats signatures, made in Canada. Et par là-même, développer la culture gastronomique locale. A ce sujet, il y a beaucoup à faire. Mais c’est également un formidable champs libre pour la création avec la possibilité de puiser l’inspiration à la fois dans les traditions et la richesse des cultures représentées ici.

Mais vous savez quoi, en parlant de qualité et de bons produits, j’ai mangé cette semaine un des meilleurs pains au chocolat que j’ai eu depuis longtemps ici même à Halifax, à la LF Bakery. Ok, le gars qui tient la boulangerie est français mais cela illustre finalement assez bien mon point. Premièrement, c’est possible de trouver de bonnes choses ici. Deuxièmement, le Canada qui continue de se construire sur l’immigration profite d’un beau mélange de cultures qui peut enrichir son identité culinaire. C’est certainement de là que va émerger la nouvelle scène gastronomique.

Poids de la semaine

  • Semaine 18 : 61,1 kg
  • Semaine 19 : 61,2 kg

Compteur calorique

  • Calories totales : 13 863
  • Moyenne de calories par jour : 1 980

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *