A propos

En été 2016, nous avons lancé ce blog alors que nous nous apprêtions à démarrer un défi un peu fou ; celui de parcourir les provinces Maritimes du Canada pour réaliser 30 recettes mêlant chocolat et produits locaux avec 30 personnes en 30 jours. Ce challenge marquait pour nous le début d’une nouvelle et grande aventure. En effet, nous étions aux prémices d’un changement de vie assez significatif. Nous avions entamé une reconversion professionnelle pour devenir chocolatiers. Nous avions choisi de nous établir dans un nouveau pays : le Canada. Et – ça nous n’aurions pas pu le prédire à l’époque mais –  nous étions sur le point de découvrir que nous n’allions pas vivre cette expérience à deux mais à quatre !

Quelques mois plus tard, nous voici donc sur le point d’écrire les premières lignes de ce nouveau chapitre. Nous abordons cette aventure avec beaucoup d’émotions entremêlées : joie, excitation, appréhension, chagrin à l’idée de nous éloigner de nos proches… Passant du rire aux larmes. En toute sincérité, nous n’avions pas réalisé que partir à la poursuite de nos rêves nous ferait vivre les événements avec autant d’intensité.

Aujourd’hui, nous avons envie de faire évoluer ce blog pour partager cette aventure humaine, gourmande et entrepreneuriale. Nous continuerons de parler chocolat bien sûr mais d’autres sections pourraient voir le jour prochainement pour papoter grossesse et alimentation, recettes santé, bonnes adresses à Halifax (notre nouvelle ville d’accueil) et autres inspirations… Nous espérons que vous prendrez plaisir à naviguer et à participer.

Bienvenue sur le blog Chocolate Hackers !

L’histoire de Chocolate Hackers ~ version longue

Au commencement

A six ans Cécile rêve d’être fermière. Elle aura des animaux, plein d’animaux et cultivera ses légumes. Stan, lui, rêve de devenir pilote de motocross. Il parcourra le monde de circuit en circuit et remportera les plus grandes compétitions internationales.

Quelques années plus tard, Cécile est diagnostiquée allergique aux poils d’animaux. Coup dur pour son plan de carrière. « Si je n’ai pas de ferme, je partirai donc voyager. » déclare-t-elle aussitôt. Elle envisage alors de poursuivre une carrière dans le commerce international pour mener une vie palpitante et animée par des rencontres passionnantes.

Stan, quant à lui, s’accroche à son rêve de gosse. Il s’entraîne sec et remporte de nombreux trophées à travers toute l’Europe. Puis à 20 ans, il décide finalement de mettre un terme à sa carrière solo pour s’ouvrir au monde et partager sa passion avec les autres. Il se forme alors pour devenir éducateur sportif.

La rencontre

En 2004, Cécile et Stan se rencontrent sur un camp de vacances. Ils partagent les petits bonheurs et les petits malheurs de la vie en communauté. Après avoir vécu en accéléré le temps d’un été, ils décident dès lors de faire route ensemble.

Afin de poursuivre ses études de commerce, Cécile est amenée à déménager en France et à l’étranger. Pour la suivre, Stan diversifie ses activités dans le sport, les loisirs et l’hôtellerie et il ne manque jamais de travail où qu’ils aillent.

Graines d’entrepreneurs

A la sortie de l’école, Cécile décroche un emploi à Paris dans le marketing et la communication d’un grand groupe international. Elle s’y plait et y reste pendant sept ans. Toutefois, déjà titillée par l’envie d’entreprendre, elle crée une première société en 2013 à côté de son boulot. Elle ouvre un service de livraison de bons fruits et légumes en direct des producteurs. Ce qu’elle préfère, c’est imaginer des recettes pour aider ses clients à savoir quoi faire avec leurs produits de saison. Et si elle décide de stopper l’activité de livraison des paniers au bout d’un an, elle continue de partager sa passion pour la cuisine à travers un blog.

De son côté, Stan qui aperçoit l’opportunité de s’installer plus d’un an à la capitale, décide aussi de lancer sa propre société de mototaxi ; une activité en plein essor dans une ville paralysée par le trafic automobile. Le projet est excitant et l’entreprise rencontre vite le succès. Mais au bout de quelques temps, Stan commence de plus en plus à s’intéresser à un autre sujet aux côtés de Cécile ; l’alimentation. Des idées de reconversion se mettent à germer.

Ensemble, ils dessinent l’ébauche de leur nouveau projet qui pour sûr impliquera de cultiver et explorer le goût pour croquer la vie à pleines dents. Cuisine, boulangerie, et pâtisserie leur passent par la tête. Cependant, Cécile a une autre idée. Elle pense à un mets qui les fascine tous les deux depuis toujours et pour lequel ils vouent une véritable passion : le chocolat. Quel formidable terrain de jeu pour la création et l’éveil des goûts !

Chocolat et nouvelle vie

Dès lors, tous les weekends, ils confectionnent ensemble leurs premières recettes de chocolats à la maison. Ils s’exercent aux classiques tout comme ils osent des associations inattendues parfois sublimes et parfois un peu trop avant-gardistes. Le duo veut encore progresser. Il décide que l’un des deux doit reprendre une formation pour s’enrichir d’une meilleure technique pendant que l’autre et bien… enrichit le compte en banque.

En 2015, Stan – qui gagne ou perd à la courte-paille selon le point de vue – retourne donc sur les bancs de l’école un peu à reculons, n’ayant pas gardé un souvenir impérissable de l’école.  Il suit pendant près de sept mois une formation de CAP Chocolatier-Confiseur. Le soir, Cécile l’aide à réviser ce qui lui permet aussi de se mettre à jour. Le weekend, ils répètent les gestes et refont les recettes. Jusqu’à l’examen qui sanctionne Stan d’un beau diplôme après plus de 9 heures d’épreuves.

Examen en poche et résolu à poursuivre ses rêves, le duo se lance alors à 100% dans leur projet d’ouvrir une chocolaterie à Halifax en Nouvelle-Ecosse, tout en se préparant à devenir futurs parents. Let’s do it !