Découvrez de délicieuses recettes

Mousse chocolat lavande {Low Carb}

Alors que nous continuions de parcourir les routes de la Nouvelle-Ecosse, nous avons rencontré de plus en plus de personnes se posant des questions sur leur alimentation. Parmi elles, nous avons notamment fait la connaissance de Judy. Aujourd’hui coach en nutrition, elle a elle-même retrouvé la santé et le bien-être à travers un changement d’alimentation et de style de vie. Etant désormais sous un régime Low Carb (pauvre en glucides) et sans lactose, nous avons confectionné ensemble cette recette n’utilisant que du chocolat de Madagascar 100% et de l’eau infusée à la lavande et à la cannelle. Il est également possible d’utiliser quelques feuilles de stevia pour son pouvoir sucrant. Cette mousse, très aérienne, exprime toute la puissance du cacao, une véritable expérience gustative.

Mousse chocolat lavande {Low Carb}

Ingrédients (4 personnes) :

  • 300 g chocolat noir 100%
  • 500 g eau
  • 15 g lavande
  • 1 bâton de cannelle
  • quelques feuilles de stevia (en option)

La recette :

Faire bouillir l’eau avec un bâton de cannelle. Ajouter la lavande et les feuilles de stevia hors du feu. Laisser infuser 3 minutes. Retirer la lavande, la cannelle et les feuilles de stevia de l’eau.  Fondre le chocolat. Mélanger à l’eau. Laisser refroidir une vingtaine de minutes. Filtrer et placer dans un siphon. Utiliser 2 cartouches de gaz. Placer au frais à l’horizontal pendant au moins 2 heures avant de dresser.

Pomme d’amour au chocolat

Pour cette nouvelle recette, nous avions rendez-vous avec Tabitha à Halifax. Cette sémillante jeune femme au fin palais est récemment revenue s’installer dans sa ville d’origine. Aussi, lorsque nous lui avons demandé quel produit local elle souhaitait associer au chocolat, elle a naturellement proposé les pommes, un fruit très populaire dans le coin. Elle avait rempli un plein panier de pommes Honeycrisp et Paula Red ; deux variétés très croquantes cultivées en bio dans la région. Elles étaient tout simplement parfaites pour réaliser des pommes d’amour au chocolat et aux noix de pécans caramélisées. Pour cette recette, il est préférable de tempérer plus de chocolat que nécessaire pour être en mesure de tremper les pommes entièrement. Mais pas d’inquiétude, le chocolat peut se tempérer plusieurs fois, vous n’aurez donc aucun mal à le réutiliser pour une prochaine recette.

Pomme d’amour au chocolat

Ingrédients :

  • 6 pommes
  • 600 g chocolat noir
  • 100 g noix de pécan
  • 60 g sirop érable
  • 1 pincée de sel

La recette :

Dans une poêle, cuire les noix de pécan, le sirop d’érable et le sel à feu moyen pendant 3 minutes, en remuant régulièrement. Disposer sur une planche recouverte d’une feuille de papier cuisson. Laisser refroidir avant de couper en petits morceaux et réserver dans un bol.

Tempérer le chocolat noir. Tremper les pommes une par une dans le chocolat, puis tremper le bas dans les noix de pécan caramélisées. Disposer sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisée. Placer au frais pendant 10 minutes puis conserver à température ambiante avant de déguster.

pomme d'amour au chocolat

 

 

Truffes de noël aux canneberges et saveurs d’érable

Au Canada, l’érable est bien sûr un arbre très répandu. Pourtant, la production de sirop d’érable en Nouvelle-Ecosse (qui ne dépasse pas 0,5% de la production mondiale) ne suffit pas à alimenter le marché local. Nous avons eu la chance de rencontrer l’un des rares producteurs de la région à la ferme Sugar Moon Farm. D’après eux, l’une des raisons pour laquelle cette agriculture est moins plébiscitée qu’ailleurs est que les arbres pousseraient moins vite que dans d’autres terroirs. Quoiqu’il en soit, la petite ferme s’active ici à partir de la mi-février pour confectionner le sirop d’érable de façon toujours artisanale. Et tout un petit réseau de producteurs locaux se met alors en marche pour créer de multiples produits dérivés comme le beurre d’érable ou encore une vodka d’érable. Nous avons utilisé ces deux derniers pour réaliser des truffes de noël aux saveurs locales.

Truffes de noël aux canneberges et saveurs d’érable

Ingrédients :

  • 100 g crème liquide 35%
  • 50 g beurre pommade
  • 25 g beurre d’érable
  • 350 g chocolat noir 70%
  • 100 g canneberges séchées
  • 8 cl vodka d’érable
  • 300 g chocolat noir 70% tempéré
  • 150 g de poudre de cacao

Directions:

La veille. Couper finement les canneberges et les faire infuser dans la vodka d’érable.

Réaliser les truffes. Couper finement le chocolat. Placer dans un cul de poule. Dans une casserole, faire bouillir la crème et le beurre d’érable. Mélanger puis ajouter le beurre pommade. Ajouter en dernier les canneberges. Mélanger et placer dans une poche à douille. Mettre au frais pendant 15 minutes.

Couvrir une plaque de cuisson avec du papier sulfurisé. Pocher des boules de ganache. Mettre au frais à nouveau pendant 10 minutes. Sortir du frais et rouler les boules de ganache entre les mains pour obtenir une forme plus régulière. Mettre au frais 10 minutes.

Tempérer le chocolat noir. Remplir un bol de poudre de cacao. Tremper les boules de ganache dans le chocolat noir avant de les jeter dans le bol de cacao en poudre. Rouler dans le cacao. Mettre au frais 10 minutes puis conserver à température ambiante. Laisser reposer 24h avant de déguster.

 

Napolitains chocolat aux champignons

Pour cette intrigante recette de chocolat aux champignons, nous nous sommes arrêtés chez Fred Dardenne, créateur de FD Wild Foods & Fine Products. Vous l’avez peut-être compris d’après le nom (wild signifiant sauvage), nous étions dans l’antre de la nature sauvage, notre caverne d’Ali-Baba. Nous avons adoré cette étape car d’une part, Fred est un passionné qui connait le coin par cœur, ce qui y pousse, où et quand. D’autre part, car sa cuisine est un vrai lieu d’expérimentation où il tente de nouvelles techniques et procédés pour transformer et conserver ses produits naturels. Nous sommes devenus fous dans sa cuisine, à voir, toucher et sentir tous les produits qui séchaient par ici et par là. Comme Fred savait que nous étions dingues de champignons, ils nous avait préparé des bolets séchés que nous avons réduits en poudre. C’était fabuleux. Nous n’avons qu’une envie : revenir pour faire la cueillette avec Fred la prochaine fois.

Napolitains chocolat aux champignons

Ingrédients (24 napolitains) :

  • 160 g chocolat au lait 40%
  • 12 g poudre de bolets

La recette :

Tempérer le chocolat au lait. Ajouter la poudre de bolets. Placer le chocolat aux champignons dans une poche à douille. Pocher le chocolat dans les empreintes des moules à napolitains.

 

Cookies Oh chocolat {vegan, sans-gluten}

Pour notre premier jour en Nouvelle-Ecosse, nous avons fait étape au restaurant vegan Wild Leek à Halifax. En passant la porte de l’établissement, nous n’avions aucune idée de quel produit nous allions cuisiner ni comment nous allions le préparer. La solution est apparue comme évidente dès que nous avons aperçu les cookies sur le comptoir. Cela faisait un petit moment que nous avions une recette de cookies tout chocolat en tête. Nous avons donc revisité la recette de Kirsten, la propriétaire des lieux, avec un peu plus de chocolat (on ne fait jamais erreur en ajoutant plus de chocolat) et des canneberges. Ne vous inquiétez pas, si la liste des ingrédients paraît longue, la recette est en réalité assez simple (le tempérage du chocolat étant l’étape la plus délicate).

Cookies Oh chocolat {vegan, gluten-free}

Ingrédients (24 cookies):

Pâte à cookies

  • 110 g shortening tout végétal
  • 150 g margarine
  • 450 g sucre
  • 200 g farine de pois chiche
  • 150 g farine de riz
  • 1 cuillère à café de poudre à lever
  • 1 cuillère à café de bicabornate de soude
  • 1 cuillère à soupe de mélasse
  • 1 cuillère à café d’extrait de vanille
  • 1 pincée de sel
  • 70 g de chocolat en poudre
  • 1 cuillère à soupe d’eau
  • 100 g de canneberges séchées
  • 100 g de pépites de chocolat noir 70%
  • 300 g de chocolat noir tempéré

La recette :

Préchauffer le four à 180°C/350°F. Dans un robot ou un grand bol, mixer tous les ingrédients de la pâte à cookies. Couper le chocolat noir en petits morceaux. Ajouter les pépites de chocolat et les canneberges séchées puis mélanger grossièrement. Faire des boules de pâtes et placer les sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. Écraser un peu avec la paume de la main. Mettre à cuire pendant 12 minutes. Laisser reposer.

Tempérer le chocolat noir. Tremper les cookies à moitié puis réfrigérer pendant 10 minutes. Puis conserver à température ambiante avant de déguster.

 

Tablette à casser aux fleurs de bourrache et aux baies

Pour notre dernier jour sur l’Ile du Prince Edouard, nous avons fait une étape au Farm Center de Charlottetown, un endroit très spécial qu’il nous tenait à cœur de visiter. Il s’agit d’un grand et magnifique jardin en plein milieu de la ville entretenu par des volontaires. La beauté de l’endroit ne laisse pas indifférent. La mission des volontaires encore moins puisqu’ils œuvrent pour nourrir plusieurs famille de la communauté, mais aussi pour leur apprendre à cuisiner les merveilleux produits du jardin. Nous avions envie de leur rendre hommage en transposant un petit bout de jardin directement dans une belle tablette à casser. Nous espérons que le résultat vous plaît.

Tablette à casser aux fleurs de bourrache et aux baies

Ingrédients :

  • Quelques fleurs de bourrache
  • Une poignée de baies
  • Une poignée de grué de cacao
  • 200 g de chocolat au lait tempéré

La recette :

Préparer un plaque de cuisson et la recouvrir de papier sulfurisé. Placer un cadre carré au milieu. Tempérer le chocolat au lait. Verser dans le cadre. Disposer les baies, les fleurs de bourrache et le grué de cacao. Mettre au frais pendant 30 minutes puis laisser reposer à l’air libre. Casser la tablette en morceaux de différentes formes et différentes tailles avant de déguster.

Tablette à casser au chocolat au lait

 

Chocolats aux tomates cerises et à la vanille

Il y a quelques jours, l’Île du Prince Edouard organisait sa journée portes ouvertes à la ferme. A cette occasion, la ferme bio Heart Beet Organics tenait sa fête annuelle de la tomate. Et pour cause, c’est l’un des produits phares de l’exploitation. Nous avons compris pourquoi en rendant visite à ses propriétaires Amy et Verena. Leurs tomates sont fabuleuses. Elles sont de toutes les formes, de toutes les tailles et forment une incroyable palette de goûts et de couleurs. Nous avons choisi les tomates cerises oranges à la saveur très douce pour réaliser une confiture légère à la vanille afin de fourrer nos chocolats. Cette confiture se marie à merveille avec le chocolat noir bio de Madagascar qui en révèle ses notes fruitées.

Chocolats aux tomates cerises et à la vanille

Ingrédients:

  • 750 g tomates cerises (orange de préférence)
  • 150 g sucre de canne
  • 1 gousse de vanille
  • 400 g de chocolat noir bio 70% tempéré

La recette :

Dans une casserole, faire bouillir de l’eau. Faire une croix sur le dessous des tomates à l’aide d’un couteau. Plonger les dans l’eau bouillante pour 1 à 2 minutes. Rincer sous l’eau froide. Peler et épépiner grossièrement les tomates en les pressant dans la main. Faire confire à feu doux-moyen pendant 1 heure avec le sucre de canne et la gousse de vanille coupée en deux et grattée. Retirer les gousses en fin de cuisson. Étaler sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé et laisser reposer.

Tempérer le chocolat noir. Appliquer une première couche de chocolat au pinceau sur les empreintes du moule. Mettre au frais pendant 10 minutes afin de laisser les coques durcir. Appliquer une deuxième couche selon le même procédé. Mettre au frais pendant 10 minutes supplémentaires. Remplir les coques avec la confiture de tomates. Mettre au frais à nouveau pendant au moins 30 minutes. Verser le chocolat sur la confiture afin de refermer les coques. Placer une dernière fois le moule au frais pendant 10 min, puis le sortir et démouler. Laisser reposer à température ambiante pendant 24h avant de déguster.

Cheesecake au chocolat et à la courge butternut {sans gluten}

Pour célébrer l’automne, Véronique nous a déniché un ingrédient local et de saison : la courge butternut. Cette passionnée de cuisine est une adepte du cheesecake tout comme sa famille et ses amis d’ailleurs. Pour leur faire plaisir, nous avons donc réalisé ensemble ce dessert new-yorkais revisité à la mode locale. La ganache au chocolat noir et le petit goût de noisette de la courge butternut se marient à merveille. C’est bien simple, nous étions 11 au souper, nous avons coupé 11 parts. Il n’en restait plus une miette 😉

Cheesecake au chocolat et à la courge butternut {sans gluten}

Ingrédients

Croûte

  • 125 g noix de coco rapée
  • 70 g de poudre d’amandes
  • 100 g beurre salé
  • 1 cuillère à café de cannelle

Crème au fromage frais

  • 300 g purée de courge butternut
  • 500 g fromage frais
  • 160 g sucre
  • 40 g farine de coco
  • 5 œufs + 1 jaune
  • le jus et les zestes d’1 citron
  • 36 cl crème à 30 % minimum
  • les grains d’une gousse de vanille

Ganache au chocolat

  • 200 g crème 30 % minimum
  • 200 g chocolat noir 70%
  • 20 g miel
  • 50 g beurre pommade

Directions

Préchauffer le four à 175° C / 340° F. Mélanger tous les ingrédients de la croûte puis tapisser dans le fond d’un moule à manqué de 22 cm Ø. Cuire pendant 15 minutes. Laisser refroidir.

Augmenter de la température du four à 225° C / 430° F. Mélanger tous les ingrédients de l’appareil au fromage frais. Verser sur la croûte. Cuire pendant 10 minutes. Puis, abaisser la température du four à 120° C / 250° F et prolonger la cuisson de 1h15 (sans ouvrir la porte du four). Laisser refroidir pendant au moins 2 heures.

Préparer la ganache au chocolat. Hacher le chocolat noir en petits morceaux. Faire bouillir la crème et le miel. Verser sur le chocolat. Bien mélanger et ajouter le beurre pommade. Mélanger à nouveau. Verser la ganache au chocolat sur le dessus du cheesecake. Laisser refroidir pendant 2 heures avant de servir.

Glace au lait chèvre et pépites de chocolat

Hier, nous vous avons parlé de notre visite à la ferme Island Hill Farm et des charmant(e)s habitant(e)s que nous y avons rencontré(e)s. Ces habitant(e)s, il s’agit des chèvres bien-aimées de Florence. Il nous était impossible de quitter l’endroit sans imaginer une recette avec le produit star de la ferme. D’autant qu’une des amies de Florence, Rae Ann possède une recette de glace dans laquelle elle utilise à la fois le lait et le fromage frais de chèvre. Nous étions bien curieux de goûter. Nous nous sommes alors lancés dans notre toute première confection de glace au lait de chèvre, suivant les conseil avisés de Rae Ann. Le résultat était au rendez-vous. La glace était riche et très onctueuse. Avec les pépites de chocolat au lait, c’était divin !

Glace au lait chèvre et pépites de chocolat

Ingrédients (1,5 l) :

  • 1 l lait de chèvre
  • 100 g fromage de chèvre frais
  • 160 g sucre
  • 80 g glucose
  • 12 jaunes d’oeufs
  • 1 gousse de vanille
  • 200 g chocolat au lait 40%

Itinéraire :

Battre les jaunes de œufs, le glucose et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Faire bouillir le lait de chèvre avec la gousse de vanille grattée. Filtrer et verser sur les jaunes d’oeufs. Remuer continuellement. Remettre la crème à chauffer jusqu’à ce qu’elle atteigne la nappe soit 82° C / 180° F. Mettre hors du feu. Ajouter le fromage de chèvre frais et mélanger jusqu’à obtenir une consistance homogène. Mettre au frais pendant 1h30. Hacher le chocolat au lait en petits morceaux. Ajouter les à la crème. Placer dans la sorbetière et laisser tourner pendant 30 minutes. Conserver au congélateur et sortir la glace 5-10 minutes avant de servir.

Macarons chocolat à la liqueur de camerises

Lors de notre passage au Nouveau-Brunswick, nous avons fait la découverte d’une baie semblable à la myrtille, mais pas exactement pareille. Cette dernière est plus allongée et possède un petit goût plus acidulé. Les japonais l’ont surnommée haskap qui signifie « baie de longue vie ». Au Québec et dans les Maritimes, elle est aussi connue sous le nom de camerise. Depuis que nous en avons entendu parlé, nous étions rongés par l’envie de l’associer au chocolat. Nous sachant désespérément en quête de ce produit, Florence de la ferme Island Hill Farm à qui nous rendions visite n’a pas hésité à faire appel à son voisin Mike de la distillerie Deep Root Distillery. Ce dernier fabrique une liqueur de camerises que nous avons ainsi associée à une ganache au chocolat au lait pour réaliser de mignons petits macarons chocolat.

Après la dégustation, Florence nous a fait faire un tour de la ferme. Nous y avons fait la connaissance de ces petits protégés. Il nous était alors impossible de ne pas revenir le lendemain pour imaginer une nouvelle recette à base du produit que nous venions de goûter. Mais ceci est une autre histoire…

Macarons chocolat à la liqueur de camerises

Ingrédients

Ganache

  • 300 g de lait au chocolat 40 %
  • 70 g crème 35 %
  • 30 g de liqueur de camerises

Macaron et montage

  • 300 g chocolat noir 70 %
  • 1 cuillère à café de poudre de myrtille
  • 20 g camerises séchées

La recette :

Tempérer le chocolat noir. Placer un tapis à macarons en silicone (ou une feuille de papier sulfurisé) sur une plaque à pâtisserie. Mettre le chocolat noir dans une poche à douille. Pocher le chocolat sur les empreintes du tapis à macarons. Saupoudrer la poudre de myrtille sur la moitié des coques de macarons. Réfrigérer pendant 10 minutes puis laisser à température ambiante.

Faire bouillir la crème et la liqueur en remuant continuellement. Faire fondre le chocolat au lait. Verser la crème chaude sur le chocolat. Mélanger bien jusqu’à obtenir une texture lisse. Mettre la ganache dans une poche à douille. Réfrigérer pendant 1 heure.

Assemblage. Retourner les disques de macaron sans décoration. Pocher la ganache. Placer une camerise séchée au milieu de chaque macaron. Fermer avec une coque de macaron décorée. Conserver à température ambiante pendant 24 heures avant de déguster.

degustation-macarons-chocolat